top of page
Épave d'avion
Recycleur AP Diving
ATTENTION, la lecture de cet article  provoque une forte envie de passer une formation recycleur à circuit fermé (CCR)!!!​
Qui n'a jamais rêver de pouvoir rester indéfiniment sous l'eau, à nager avec les poissons, à faire corps avec eux à tel point d'oublier que nous ne sommes pas des animaux marins ? Je pense que c'est le rêve de tout plongeur. ce rêve est désormais accessible au moins pendant quelques heures grâce à ces machines : les recycleurs.

Recycleurs

Les recycleurs, des machines trop complexes ?

Pendant longtemps, le recycleur avait une très mauvaise réputation. Et il faut dire qu'elle lui colle encore un peu au canister. Ces machines ont pour réputation d'être complexes, engendrant une longue et fastidieuse préparation avant de plonger. Elles ont aussi une réputation de machine dangereuse !!!!
"Ce qui pouvait être vrai dans le passé ne l'est plus aujourd'hui. Les recycleurs deviennent de plus en plus fiables."
De fait, leur utilisation tend à se démocratiser de plus en plus. il n'est donc pas rare dans croiser dans les centres de plongée.
Cette pratique, autrefois réservée aux "experts" de la plongée TEK, séduit aujourd'hui de plus en plus de plongeurs "grand public".

UN RECYCLEUR : QU'EST CE QUE C'EST ET COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?

"C'est tout simplement une usine à gaz portative."
Le recycleur à circuit fermé (CC) est une machine qui recycle le mélange gazeux que respire le plongeur. Celui-ci respire dans ce que l'on appelle une boucle respiratoire.
De ce fait, contrairement à un circuit ouvert (CO) où l'air inspiré est perdue fois expiré, le recycleur capte cet air et le recycle pour le ré-introduire dans la boucle respiratoire.
Ce mécanisme diminue considérablement la volume d'air nécessaire pour la même plongée.
"Ok? Vous avez compris le principe de base? Je vis désormais  vous expliquer tout ça un peu plus en détail."
L'air que nous respirons au quotidien est un mélange gazeux composé de 21% d'oxygène et de 79% d'azote.
En Circuit Ouvert, l'air expulsé de nos poumons passe par le second étage pour faire de jolie petits bulles qui remontent à la surface. Cet air définitivement perdu contient encore de l'oxygène: entre 16% et 17%. 
Mais quel gâchis me direz-vous !!! Et je suis complètement d'accord avec vous.
En effet nous consommons seulement 4 à 5% de l'oxygène par inspiration.
Pourquoi ne pas utiliser tout cet oxygène avant d'en faire des bulles ???
C'est à partir de là que ça se complique un petit peu. Notre corps à besoin d'une quantité d'oxygène suffisante pour fonctionner. Ce taux d'oxygène ne doit être ni trop bas, ni trop élevé. Le pourcentage minimal d'oxygène à la surface doit être de 16%. En dessous de ce seuil, on est en mélange hypnotique et il n'est plus respirable. 16% c'est donc le taux minimal d'oxygène que doit contenir un mélange que l'on respire à la surface. C'est aussi le taux d'oxygène qui ressort de notre expiration.
 
Le but du recycleur, du moins l'une de ses fonctions, est donc de réinjecter l'oxygène consommé par le plongeur.
Mais ce n'est pas tout ! Si nous consommons de l'oxygène, nous produisons aussi du CO2, très nocif pour notre bon fonctionnement. Si le taux de CO2 augmente trop, le plongeur risquent crise d'hypercapnie. C'est la raison pour laquelle le recycleur est doté d'un filtre qui capte le CO2 émis par le plongeur. On ne peut donc pas respirer le même air bien longtemps car notre organisme métabolise l'oxygène présent dans l'air.
UN AUTRE PHENOMENE IMPLIQUE UNE NECESSAIRE PURIFICATION DE L'AIR AVANT DE LE RE-RESPIRER
En effet, nous consommons de l'O2 mais en contrepartie, nous rejetons du CO2. Le recycleur à donc pour fonction de "purifier" l'air de la bouclée captant ce CO2 émis et maintenant le gaz de la boucle viable pour le plongeur en injectant l'O2 consommé par celui ci.
Voilà le principe de base de tous les recycleurs à circuit fermé.

©Gaby Barathieu -Underwater Photographer

Les coraux sous la mer

Les principaux éléments d'un recycleur

La boucle

C'est la partie en forme de tuyaux annelé qu'on met en bouche pour respirer.

Elle est munie de clapet anti retour pour forcer le mélange à circuler dans un seul sens.

Le canister

C'est la partie du recycleur qui contient le filtre à chaux sodée (scrubber) captant le CO2 émis par le plongeur. Il existe 2 sorte de canister: Axial et Radial.

Les sondes O2

Plus couramment appelées "Cellules" ce sont des éléments essentielles dans le fonctionnement d'un recycleur. Les cellules ont pour rôle de contrôler à tout instant la PpO2 de la boucle respiratoire.

Les faux poumons

2 vessies dans lequel le mélange circule.

Le faux poumons expiratoire reçoit l'air expiré par le plongeur. Le faux poumons inspiratoire reçoit l'air purifié du CO2 après son passage dans le canister et enrichie en oxygène grâce à l'analyse des sondes O2. 

Les contrôleurs

La partie électronique d'un recycleur, au nombre de 2 par soucis de redondance. Ils analysent indépendamment l'un de l'autre les valeurs données par les cellules.

Le solénoïde

C'est une sorte d'électrovanne que le contrôleur ouvre plus ou moins longtemps pour faire l'appoint d'oxygène dans la boucle respiratoire et maintenir une PpO2 constante.

Le bloc O2

C'est une petite bouteille de 2L ou 3L remplie d'oxygène pur. Elle est reliée à la boucle par le solénoïde et l'injecteur manuel.

Le bloc diluant

C'est la même bouteille que le bloc O2 mais remplie avec un gaz diluant

(air ou trimix). Ce gaz sert à maintenir un volume constant dans la boucle

respiratoire. Le plongeur peut injecter  du diluant à la demande via un injecteur manuel.

bottom of page